Vous aimez ce site ? Faites-en profiter vos amis : mail Tweet
Danube à vélo

De Ingolstadt à Regensburg


Sixième jour : départ de Ingolstadt vers 9h00
Arrivée à Regensburg : vers 16h30
Trajet : 82 km



View Larger Map

Sur la route - Weltenburg- Regensburg

Sur la route

Au petit matin, on commence la journée par un déjeuner copieux dans notre hôtel 5 étoiles : eh oui, on a beau avoir une chambre "pourrie" mais on a droit au même petit déj que tout le monde : buffet gargantuesque de fruits frais, muesli, petits pains, croissants, charcuterie, fromages, jus de fruits...

On repasse devant le pont qu'on a vu hier soir, pour y découvrir un nouveau mot : "Dotti Slang" (= le slang de Dotti (?)). Evidemment, si on invente des mots, c'est facile, hein...




Le Donauradweg, c'est pas que des beaux paysages, c'est aussi ça :




Enfin un poteau bavarois ! On y accroche des trucs (rubans, couronnes en feuillage, etc.) et les jeunes gens qui veulent montrer leur vaillance grimpent à mains nues dessus, pour aller le plus haut possible et ramener ces merveilleux trophées. L'idée étant bien sûr de ne pas se casser le cou.




Une belle porte d'entrée dans une ville dont je n'ai pas retenu le nom. Il y a donc des jolies choses à voir, même dans les villes à priori insignifiantes ? on aurait du me prévenir...




Nous voilà partis à travers champs, et en côte. Il s'agit ici des plus grands champs de houblons du monde (ouaaaah !). Ca cogne dur et on a pas d'ombre. Le houblon de près...





et de loin... Par ici, on se fait dépasser par nos concurrents des 2 derniers jours. Grrr...




Ca monte dur et les chemins à travers champs manquent de panneaux. On se perd et on arrive tout en haut d'une côte d'où on peut nettement constater - en haletant - qu'on s'est trompés de route. C'est reparti pour une descente à travers champs à couper le souffle et qui fait du bien aux jambes et à la température générale du corps.

Nous voilà de retour auprès de l'eau, où on va bientôt prendre un bac (obligatoire, à moins de vouloir se retaper la côte qu'on vient de descendre dans l'autre sens + 10km de plat). Euh, ça va aller, c'est parfait. :)




Ca bouillonne par ici !






Weltenburg

On débarque à Weltenburg, un cloître qui se trouve tout au bord de l'eau et qui fait la plus vieille bière du monde. Décidément, ce coin mérite d'entrer dans le Guinness !




Ici, le Danube coule dans une vallée très encaissée. Pas moyen de suivre une route au bord de l'eau.




Tout au bout, tout au bout du tout dernier chemin du monde (même qu'on croyait s'être encore trompés de chemin), il y a un embarcadère. C'est là qu'on va prendre le bac, et d'ailleurs le voilà qui arrive !






On embarque et on admire le paysage, les pieds en éventails (oui, nos doigts pieds sont trop serrés dans nos chaussures pour le faire eux-mêmes).

Une église dont les fidèles ne doivent pas se montrer souvent. :)




Un casse-cou (si, regardez bien, là en tout petit !).




Une protection pour les bateaux qui passent.




Aïe, ça va être serré !




Des indiens d'Allemagne, plus courageux que nous...




La Befreiungshalle, une monument commémoratif qui célèbre la libération des Allemands du joug de Napoléon.






Une brasserie (?)




Déjà prêt à repartir !




Et c'est reparti !
Après un bon bout de chemin le long d'une route pleine de voitures et sous un ciel menaçant de pluie, nous retrouvons le Danube, côté route.





Un pont d'autoroute, à l'approche de Regensburg...




Il commence à faire vraiment chaud et la route n'en termine pas ! Nous avons l'impression d'être tous proches de Regensburg, mais les panneaux indiquent toujours un kilométrage exaspérant. La longue route d'hier commence à se faire sentir sauvagement dans les fesses et les pieds.








Regensburg

Ouf, enfin arrivés à Regensburg ! La ville grouille de touristes et on retente le coup du touriste à l'office, déjà éprouvé à Sigmaringen et Ingolstadt.


Comme déjà dit, la ville grouille de touristes, alors on attend sagement notre tour dans un office du tourisme bondé. A notre demande, la gentille dame nous propose un guide contenant les lieux d'hébergement à Regensburg. Après mûre discussion, on se décide pour le moins cher, pas loin du centre-ville : 70 euros. Argl.

La dame appelle et nous apprend qu'il n'y a plus de place. On part donc à l'aventure, vers l'auberge de jeunesse (eh oui on sait jamais, les tarifs nationaux ont peut-être changés depuis Ulm ?). Il se trouve sur une île au milieu du Danube. Evidemment, les prix sont les mêmes qu'à Ulm (!!) alors on décide de refeuilleter notre guide des hébergements. Et pouf, que voili que voilà ? Un Gasthof qui demande quelques 55 euros la nuit, pour deux. On appelle, y a de la place : Youpiii !

Nous nous dirigeons donc vers le Spitalviertel (quartier de l'Hospice), toujours sur la même île. Et prenons notre chambre qui fleure bon la saucisse et la bière au-dessus des cuisines d'un Biergarten qui se trouve dans l'ancien hospice. Le tout directement à côté du Danube et de notre chemin pour demain matin. Le grand luxe, quoi !



Après une copieuse douche, direction le tourisme culturel, dans Regensburg. Le dôme :




Vue sur la ville, depuis le pont qui mène à notre Gasthof.




Et de l'autre côté.




Une représentation de David et Goliath sur un mur, dans la ville. Les rues sont étroites et pleines de boutiques mignonnes / branchées.




La cathédrale, de près.





Une autre église.




Une maison avec un joli bow-window.




Encore une église.





Assez visité pour aujourd'hui : on a les pieds en compote. Retour vers la case Biergarten : on va manger à l'hospice !
Vue sur la tourelle par laquelle on accède à "notre" pont.





Le Danube, encore et toujours : on ne s'en lasse pas (d'ailleurs ça vaut mieux, on en a encore pour quelques centaines de km).




On commence par l'apéro... la bière locale : "Garçon, 2 pintes" !




On a très faim, alors c'est Schnitzel mit Pommes...




...et Jägerschnitzel mit Spätzle.




Après une demi-heure : A pu rien !