Vous aimez ce site ? Faites-en profiter vos amis : mail Tweet
Danube à vélo

De Dillingen à Ingolstadt


Cinquième jour : départ de Dillingen vers 9h00
Arrivée à Ingolstadt : vers 16h30
Trajet : 100 km



View Larger Map

Sur la route - Wörth an der Donau- Ingolstadt

Sur la route

Départ dans la joie et la bonne humeur.




Nous longeons le Danube, qui se transforme de temps en temps en lac de barrage, très dangereux selon les panneaux qui parsèment les berges. Eux ils s'en foutent et ils pêchent à qqs mètres du barrage.




Sur le barrage.




Le chemin est valonné = côtes + descentes. :-S





Encore un barrage. C'est plus la gnognotte du début, le Danube !





Pour nous : la digue et les gravillons.




Mais aussi les champs de temps en temps. Et les mignons villages bavarois.




Une grosse côte et surtout longue côte nous attend à la sortie de XXX (me souviens plus du nom non plus :) ). Je peine, le photographe en profite ! Les cyclistes derrière nous aussi. On va se recroiser plusieurs fois les prochaines heures et jours.






Wörth an der Donau

La mignonne ville baroque de Wörth an der Donau.




La faim nous tient alors au lieu de visiter ce haut lieu touristique, on casse la croûte.





... déjeuner de luxe avec vue sur Wörth. Les gens qui passent nous regardent avec envie (ou pas ?).




Ca cogne dur mais on continue sur une ligne droite de 7 km, le long de la route, puis à travers un grand parc. Au Jägerhaus (maison de chasse), on tourne à droite.






Ingolstadt

L'arrivée à Ingolstadt est laborieuse. On a mal partout (aux fesses, aux mains, aux chevilles, aux genoux) et il fait super chaud. Après plus de 100km de route pour la seule journée d'aujourd'hui, nous trouvons moyen de faire encore un détour monstre autour de la ville, avant d'y entrer, enfin. Merci notre guide de 1994.

A l'office de tourisme, la dame de l'accueil nous trouve une perle d'hébergement dans cette ville ultra-chic. L'hôtel 5 étoiles Schwarzenberger, situé en plein centre-ville propose des chambres aux cyclistes pour la modique somme de 54 euros. Le seul hic : ces chambres n'ont pas été renovées et les sanitaires sont sur le palier. C'est pas grave, ça nous va ! :)

L'office du tourisme.




Une maison baroque typique d'Ingolstadt. Elles ne sont pas toutes rouges, mais c'est le type de déco qu'on retrouve souvent sur les façades.





De l'autre côté du pont qui enjambe le Danube, la caserne (ancienne ?) à droite et un espace pour des événements culturels.




Sur le pont, photos des héros du jour.





Au moment où nous passons par Ingolstadt, un artiste a créé un happening sur le pont : d'immenses lettres blanches créent chaque jour un nouveau mot, une nouvelle expression. Il s'agit toujours d'anagrammes du mot "INGOLSTADT".
Ce jour-là on a droit à : "Das Nil Gott" (= le dieu du Nil, mal accordé en genre).




Le Bayrisches Armeemuseum (Musée bavarois de l'armée).




Bon, assez visité, c'est Bierzeit ! Grand temps de goûter la bière locale. Petite satisfaction au passage : les 2 cyclistes qui nous ont dépassé hier après la grosse côte de XXX passent devant notre table, visiblement fraîchement arrivés (seulement !) et à la recherche d'un hôtel (hé hé hé).




Miam, ça descend vite !




Le jus d'orange frais aussi...